Le terme d’hypnose en lui-même est très récent. Cependant, les phénomènes de guérison par suggestion sont reconnus et décrits depuis la plus haute antiquité.

En Egypte pharaonique, on retrouve des papyrus relatant des séances de soins par suggestion pendant le sommeil. En Grèce, dans les temples dédiés à Asclépios, principal dieu de la médecine, les prêtres élaboraient des psychothérapies spectaculaires, et guérissaient les troubles psychosomatiques par suggestion ou choc mental.

Socrate, philosophe grec (469 av. J.C. - 399 av. J.C.) soignait les affections rebelles par autosuggestion. Par la suite, chez les Romains, on trouve d’anciens traités évoquant des soins par sommeil induit. 

Mesmer (XVIIIe), James Braid (1795-1860), James Esdaile (1808-1859), Jean-Martin Charcot (1825-1893), Hippolyte Bernheim (1840-1919), Milton H. Erickson (1901-1980), Dave Elman (1900-1967) ; voici la liste non exhaustive des principaux médecins (psychiatres, neurologues, …) et hypnothérapeutes qui ont permis à l’émergence de l’hypnose telle que nous la connaissons aujourd’hui.