L’(auto)hypnose est un état de conscience modifié similaire à ceux que l’on expérimente au quotidien. L’état hypnotique, appelé également transe hypnotique, peut être induit par soi-même ou par une personne qui vous sert de guide : l’hypnothérapeute.

Par soi-même, on l’expérimente lorsque, par exemple, on regarde une série/film/spectacle captivant, quand on conduit en étant parfaitement concentré et songeur, durant une discussion entre amis avec le temps file à toute vitesse, et j’en passe.

Ces états sont naturels et fréquents. De surcroît, cet état de conscience modifié active notre système parasympathique, nous relie à notre mémoire à long terme, nos émotions et notre imagination ; ces quatre points sont les clefs d’un changement durable.

Métaphore de l’Iceberg: notre conscient serait la partie visible de l’Iceberg où siègent la volonté, la rationalité, l’esprit logique/analytique et la mémoire à court terme. Notre subconscient correspond à la partie immergée où vivent nos émotions, nos habitudes, notre capacité d’autoprotection et notre mémoire permanente. 

L’hypnose est donc l’outil adéquat pour permettre à notre subconscient d’être réceptif aux changements suggérés, pour autant que la suggestion soit acceptée avec conviction et imagination (vous êtes maîtres des changements voulus). 

L’approche thérapeutique en hypnose permet, grâce à notre imagination et aux ressources de notre subconscient (siège de la mémoire à long terme notamment), de devenir la personne que nous souhaitons véritablement être.